Contexte de l’exposition

par Hélène Mariéthoz, curatrice de l'exposition

Un site

Le parcours artistique sur l’Aire s’inscrit sur le site du projet de renaturation de l’Aire réalisé par le groupe Superpositions. Le paysage dessiné par les architectes, urbanistes, paysagistes, hydrauliciens et par la rivière met en parallèle et juxtapose l’espace de liberté réservé au cours d’eau et le jardin crée à l’emplacement de son ancien canal. Deux natures se côtoient ainsi et s’entremêlent, faisant confluer leurs histoires géologique, agricole, urbaine, végétale ou poétique, passée, présente et à venir. Un paysage où les œuvres des artistes invités viennent s’inscrire comme des interrogations.

Depuis la fin des travaux des premières phases, la promenade rencontre l’engouement d’un public mélangé de sportifs, d’amateurs d’architecture et de paysage, de familles. 

Un temps

Depuis mars 2020 et avec l’apparition du Covid-19, les raisons sanitaires renforcent cette affluence. L’événement n’est pas anodin: l’attrait de la nature et de l’activité physique, la fuite du confinement et des espaces urbains donne à la promenade une signification toute nouvelle et pare la nature de vertus (re)découvertes, (ré)inventées de pureté, d’exubérance, de protection ou de souvenirs d’enfance et de paradis perdu.

Plus prosaïquement, elle accélère la réalisation de cette exposition en plein air, donnant un souffle bienvenu à la création artistique, assurant la visibilité des artistes, permettant de témoigner de leur observation sur cette évolution et ces changements.

Rousseau puis Bouvier ont arpenté ces chemins

L’exposition du bord de l’Aire est une promenade. La marche est la condition de sa visite; elle permet la relation du corps avec l’espace, révèle l’échelle et les outils de perception, offre l’accès à l’expérimentation du paysage et des œuvres dans leur réalité mouvante, provoque les échos d’espaces et de temporalités intérieurs.

Concept de l’exposition

«Un mètre carré, et l’univers»

L’exposition du Bord de l’Aire permet de réinterroger le paysage dans ce qu’il représente de construit et de naturel à partir d’une double hypothèse induite par l’actualité: la perception aiguisée des spectateurs à l’égard de la nature, rendue sensible par des mois de confinement à l’évolution, voire l’exubérance et la domestication de la nature, et la possibilité pour les artistes d’entrer dans le paysage et de composer avec lui.

Les contraintes pour ces derniers sont fortes: sont exigés en effet le recours à des matériaux naturels et bruts, la primauté du geste et la réalisation in situ. Elles soulèvent la question de l’écologie en même temps qu’elles l’exposent. La nature devient ainsi partie prenante de l’œuvre.

En décembre 2020, ces contraintes ont été soumises à 20 artistes invités à réaliser un projet. Parmi ceux-ci 11 ont été retenus par le jury le 26 mars 2021.

Le Jury

Les Conseillers.ères Administratif.ves /adjoints au Maire des commune, soit

  • Guylaine Antille Maire de la commune de Bernex
  • Elisabeth Gabus-Thorens Maire de la commune de Confignon
  • Sabine Loyau Maire-adjointe de la ville de Saint-Julien-en-Genevois
  • Anne Kleiner Conseillère administrative de la Ville d’Onex
  • Steve Delaude Conseiller administratif de la commune de Perly-Certoux
  • Emmanuelle Vidal, représentante des services culturels et déléguée à la Culture à Bernex

Trois expert-e-s artistique et paysage

  • Carmen Perrin, artiste
  • Benoît Antille, commissaire d’exposition et enseignant EDHEA et HEAD, spécialiste des interventions artistiques dans le milieu rural et naturel
  • Alexandre Wisard, Directeur Service du lac, de la renaturation des cours d’eau et de la pêche

Remerciements

Tous nos remerciements à Superpositions Entreprise Maltech SA Francis Delavy, Chargé de projets, Office cantonal de l’Eau À tous les acteurs communaux et l’Association Au Bord de l’Aire qui ont permis à l’exposition d’avoir lieu.

Accès

En train, tram depuis la Gare Cornavin

Tram 14, direction Confignon Croisée, arrêt Bernex P+R, toutes les 10 minutes, durée 26 minutes.
Marcher 15 minutes (1,2 km), en suivant la direction «Bord de l’Aire».
Prendre la direction est sur Route de Chancy vers Route de Soral – 180 m.
Prendre à droite sur Route de Soral – 550 m.
Prendre à gauche sur Chemin de Mourlaz – 650 m.
Prendre à gauche sur Promenade de l’Aire.

Léman express: arrêt Lancy-Pont-Rouge
Bus 43 (direction Loëx-Hôpital): arrêt Belle Cour (5 arrêts – 9 minutes)
Remonter la route du Grand-Lancy sur 100 m.
Prendre à gauche et descendre le chemin de Belle-Cour.
Rejoindre les bords de l’Aire.

Bus 42, arrêt Pont-de-Lully

Bus 42, arrêt Certoux-Village
Route de Base sur 100m
Tourner à droite sur route de Certoux

Bus D, arrêt Saint-Julien-Centre
Rue du Jura sur 100m
Tourner à gauche sur le ch. du Loup
Stade de la Paguette/frontière

En voiture de Suisse

Autoroute contournement de Genève – E25 Sortie Perly.
Prendre la direction Route de la Galaise ou Chemin des Matines.

En voiture de France

Autoroute A40 Sortie St-Julien-en-Genevois.
Prendre la Route d’Annecy en direction de St-Julien-en-Genevois.
Au rond-point, prendre la 3e sortie sur D1206.
Au rond-point, prendre la 1re sortie.
Continuer sur Ancienne Route de Lyon.
Prendre à droite sur Route de Therens.
Prendre à gauche sur Route des Vignes.
Garer au parking du Skate Park de la Paguette – Boulodrome.